"Morts pour la France de la Première Guerre mondiale"

Un monument aux morts

retrouvé

Depuis sa création dans les années 1920/1930, le monument était resté inachevé et nous avons voulu apporter un symbole manquant et très fort de sens

"la clôture ou le jardinet sacré"

qui délimitera dorénavant ce lieu de mémoire et de souvenirs.

 

 

 

Remerciements :

Marbrerie Cahuzac                               

Spécialistes depuis 1840
Vic-Fezensac dans le Gers

 

Denis Piazza

et Jérôme Gaignard.

Symbolique du monument

Monument érigé de type obélisque (qui tend à rapprocher le défunt vers le ciel)  orné d'une plaque commémorative avec épitaphe, d'une palme symbole de la victoire, surmontée d'une croix de guerre gravée sur le marbre, décoration militaire honorifique rendu aux combattants pour leur bravoure.

Un peu d'Histoire

 

1918, L' ARMISTICE

le lundi 11 novembre, l'armistice est réellement annoncé, une liesse, que certains ont décrite comme presque démente, se déchaîne à Paris, dans les villes de province et dans les moindres bourgades.

 

 1920, LE  SOLDAT  INCONNU

La tombe du soldat inconnu est installée sous l'arc de triomphe de la place de l'Etoile à Paris le 11 novembre 1920. Ce soldat non identifié, reconnu français, représente tous les soldats tués au cours de la première guerre mondiale.

 

 

1922, UN JOUR  FÉRIÉ  POUR  COMMÉMORER

"LA  VICTOIRE  ET  LA  PAIX"

En 1921, le Parlement décide que le 11-Novembre serait commémoré le dimanche suivant cette date. Il n'est pas question d'accorder un jour férié supplémentaire. Mais, devant la manifestation des anciens combattants, les pouvoirs publics cèdent. Le 24 octobre 1922, le président Alexandre Millerand promulgue la loi faisant du 11-Novembre "la commémoration de la victoire et de la paix". Ce n'est qu'à partir de 1922 que ce jour devient férié.

 

1923, LA  FLAMME  EST  ALLUMÉE

La flamme est allumée pour la première fois sous l'Arc de triomphe le 11 novembre 1923 par le ministre de la guerre, André Maginot.

 

LE  BLEUET  DE  FRANCE

Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Depuis plus de 80 ans, au quotidien et avec attention, le Bleuet de France, symbole national de Mémoire et de Solidarité, vient en aide aux anciens combattants et à leurs jeunes frères d’armes, à leurs femmes, enfants et familles en cas de blessure ou de décès ainsi qu’aux victimes d’attentats.

Aujourd’hui plus que jamais, donner au Bleuet de France, c’est aider ceux qui restent….

© 2019 - Mairie de Préneron - France